Les plus délicieux fromages de montagne française

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Qui n’apprécie pas de déguster une raclette ou une tartiflette après une journée de ski ou de randonnée ? Au cœur même des montagnes françaises, on retrouve de nombreux fromages d’appellation AOC ou AOP. Que ce soit en tartine, en accompagnement d’un plat ou en guise de dessert, il existe de multiples façons de savourer le fromage.

Le Reblochon : Le roi des fromages de montagne

Lors d’un séjour en montagne, il n’y a rien de mieux qu’une bonne tartiflette pour braver le froid. Il s’agit d’une recette très populaire en Savoie et haute savoie, à base de Reblochon.

Conçu avec du lait cru et entier d’alpage, il s’agit d’un fromage avec une croûte onctueuse et fine. Offrant une douce saveur de noisette, le Reblochon est tout de même reconnu par une appellation d’origine contrôlée.

Il convient de privilégier le Reblochon fermier, avec sa pastille verte. Il ne provient que d’une seule ferme et est fabriqué deux fois par jour, manuellement, après la traite. L’objectif étant de garder la saveur artisanale du lait.

Le Mont d’Or : Le fromage au lait crémeux

Spécialité de la Franche Comté, le Mont d’Or ravit les papilles avec sa pâte coulante. Proposé dans un cercle en bois d’épicéa, il ne peut être produit qu’à une certaine période de l’année. Pour savourer son goût résineux, il faut le passer quelques minutes au four. La dégustation est d’autant meilleure avec un pain de campagne.

Il s’agit d’un fromage à la pâte tendre, que l’on prénomme également « vacherin » et qui ne se fabrique que du 15 août au 15 mars.

La tome des Bauges : Le fromage campagnard par excellence

La tome des Bauges (à différencier de la Tomme de savoie) est considérée le « nec plus ultra » des Tommes savoyardes. Avec sa pâte pressée non cuite, on la reconnait à son goût légèrement fruité, son parfum terreux et sa croûte grisée. Elle bénéficie d’une AOC depuis 2002.

A la base, il s’agit d’un fromage paysan, conçu à partir du lait de vache crémé. C’est en 1972, que la marque Tome des Bauges a été déposée, afin de la différencier de la Tomme de savoie igp.

Le Beaufort : Le fromage de savoie à la pâte tendre

Fabriqué à une altitude de plus de 800 mètres, avec du lait de vache de racine Tarine, les qualités gustatives du Beaufort ne sont plus à présenter. Il est considéré comme le gruyère le plus savoureux de la région. Fabriqué directement après la traite, on l’utilise surtout en gratin, pour une fondue savoyarde ou en accompagnement d’un vin blanc d’Arbois.

Le Comté : Le tout premier fromage AOC français

Un grand classique de tout plateau de fromages, le Comté est un fromage à pâte reconnu dans toute la France. Son goût et ses arômes sont meilleurs avec l’âge. Pour être considéré AOC, le lait du Comté doit provenir des vaches Montbéliardes avec un affinage de 4 mois au moins.

La vente de fromage est à son maximum, de juillet à septembre, avec un affinage de 8 à 12 mois. Il est aussi très bon de juin à décembre. Les comtés fabriqués en hiver eux, seront plus secs et plus forts que ceux fabriqués au printemps, où le lait contiendra plus de matières grasses.

L’Abondance : Un fromage à pâte mi-cuite

L’Abondance a un goût assez singulier et délicat. Ses arômes sont beaucoup moins puissants que ceux du Beaufort par contre.

Pouvant être fermier ou artisanal, il a une pâte pressée mi-cuite, avec un travail en cuve dont la température ne dépasse pas les 50°C.

Ayant pris une place considérable dans la haute noblesse savoyarde, plus il est âgé, plus on l’apprécie !

Sam

Laissez un commentaire

Ca pourrait vous interresser

Articles en liens