Ecrémeuse manuelle ou électrique : comment bien choisir ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une écrémeuse est un appareil qui s’utilise pour séparer la crème du lait. Se démocratisant a vitesse grand V grâce à une chute vertigineuse des prix, il devient de plus en facile pour le grand public d’accéder a ce type d’accessoires autrefois réservés à une certaines clientèle. On peu distinguer 2 types : les manuelles et les électriques. Voici les paramètres à considérer pour faire un choix judicieux entre ces deux modèles. N’hésitez pas à faire un tour sur LE site sur les ecremeuses de référence pour des informations plus précises. Bonne lecture!

Les écrémeuses manuelles

Ces modèles ne nécessitent pas d’être alimentés en énergie électrique avant de fonctionner. Si vous avez à cœur de réduire votre facture d’électricité, c’est l’appareil qu’il faudra choisir. Une écrémeuse manuelle se choisit en fonction de divers paramètres. On peut noter la capacité, l’efficacité et les matériaux ayant servi à la fabrication.

La capacité désigne la quantité de lait qu’une écrémeuse peut traiter en une fois. Comparativement aux modèles électriques, les écrémeuses manuelles ont une capacité limitée. Il faut donc choisir un modèle dont le bol a une bonne contenance.

En ce qui concerne l’efficacité, il faut tenir compte à la fois du pourcentage de lait produit et de la vitesse de rotation de la manivelle. De même, une bonne écrémeuse manuelle ne doit pas produire plus de 0,05 % de matière grasse.

S’agissant des matériaux, il faut opter pour ceux qui sont solides comme l’aluminium.

Les écrémeuses électriques

Les écrémeuses électroniques sont des modèles qui ne nécessitent pas l’usage de la force physique avant de fonctionner. Il suffit de les brancher sur une prise électrique. Pour choisir ce modèle, le principal critère à prendre en compte est la motorisation.

Deux types de moteurs équipent généralement les écrémeuses électriques : les moteurs de type collecteur et ceux sans balais. Les premiers sont plus robustes, mais n’ont pas beaucoup de fonctionnalités.

De leur côté, les moteurs sans balais sont pourvus de nombreux gadgets électriques qui facilitent leur utilisation. Par contre, les risques de pannes sont plus accrus. Par ailleurs, pour une utilisation optimale, des critères comme la puissance ou les matériaux de construction sont également à prendre en compte.

Sam

Laissez un commentaire

Ca pourrait vous interresser

Articles en liens